Patrimoine & médiation

Communication et médiation culturelle numérique

Tourisme

Aside

Avec le label “Birding Euskadi” l’agence de tourisme de la Communauté autonome basque propose une nouvelle manière de découvrir les provinces du Gipuzkoa, de Biscaye et d’Alava au travers du tourisme ornithologique.

www.birdingeuskadi.com (Marais de Laguardia)

La Communauté autonome d’Euskadi est couverte par trois zones bioclimatiques clairement différenciées, en moins de 50 km de distance (atlantique, sub-cantabrique et méditerranéenne). Ce facteur engendre une variété de paysages et d’écosystèmes qui rend possible la coexistence de 347 espèces d’oiseaux soit 45% des espèces présentes en Espagne. Dont des espèces “spectaculaires” comme le vautour fauve, le vautour percnoptère d’Egypte, etc.

Dans sa stratégie de prise en compte de la segmentation des publics l’agence de tourisme d’Euskadi a, depuis quelques mois, tout simplement fait de cette richesse faunistique remarquable le pivot d’une campagne de communication (http://www.birdingeuskadi.com) destinée à toucher les touristes amoureux de la nature et, plus particulièrement, les passionnés d’ornithologie. Les promoteurs de cette initiative ont bien compris que ce hobby, le “birdwatching” rencontre aujourd’hui un succès grandissant, bien au delà des îles britanniques où il est depuis longtemps très populaire. Les potentialités en terme de venue d’«écotouristes» sont donc bien réelles à l’échelle internationale.

Car il s’agit bien là d’une forme d’écotourisme qui consacre le facteur environnemental comme levier de découverte d’une région. Mais s’agit-il de tourisme durable ? Les esprits critiques n’hésiteront pas à arguer du fait que pour découvrir les sites d’observation proposés depuis les frontières nord de la communauté autonome les touristes devront effectuer de nombreux kilomètres sur des infrastructures routières certes confortables mais à l’impact plus qu’évident sur l’environnement naturel… Les site d’observation sont en effet, à l’exception de la Baie de Txingudi (Gipuzkoa), tous situés en Alava… Et, chose étrange, la réserve de biosphère de la Ria d’Urdaibai (Biscaye) ne figure pas dans les spots recommandés sur la carte officielle du site http://www.birdingeuskadi.com.

Malgré tout, cette démarche originale de découverte des trois provinces basques les plus industrialisées au travers de leurs oiseaux reste, pour le moins, originale et on aimerait qu’elle se prolonge à la Navarre et au Pays Basque nord qui sont eux aussi des points de grand intérêt ornithologique en période de migration notamment.

Mais les oiseaux pourront aussi peut-être se dire “pour vivre heureux vivons cachés”

En savoir plus :